Site officiel de la ville de Saint-André (Ile de la Réunion)     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Education > Accueil et activité

Article

Les droits de l’enfant, un engagement perpétuel

Pour ses 25 ans, dans la matinée du 20 novembre, trois écoles dans la zone fayard/chemin du centre ont marqué cette journée par l’inauguration d’une plaque commémorative des droits fondamentaux et les devoirs des enfants au sein de l’école. Et pour l’occasion, ces marmailles de primaire ont proposé un spectacle, lus des citations et ont également présenté leurs expositions. Les élus Madame Cantalia Nadège et Monsieur Paul Somarandy a tenu à saluer l’implication des élèves pour cet événement.

À Saint-André, les écoles dans le quartier Fayard/ chemin du centre vient d’être distinguée. Ces écoles sont la première de la ville à recevoir cette plaque sur "les droits fondamentaux et devoirs des enfants au sein de l’école". Le principe de cette démarche encourager les écoles primaires à intégrer et à promouvoir ces droits dans les cours de récréation, mais également dans leur vie quotidienne. Qu’ont retenu les enfants de ce travail ? Certains d’entre eux témoignent, en prononçant quelques citations sur la violence dans le monde : « Les violences qui chassent de chez elles les familles et qui contraignent les enfants à une vie de déraciner, enfants victimes, enfants-soldats, enfants esclaves…ne doit plus exister » cite un élève de Suzie Bomel. À l’école Dr Martin, l’accent a été mis sur la présentation d’un spectacle ou les enfants témoignent la souffrance de la planète. Et pour la ZAC Fayard, l’école a privilégié l’exposition sur les enfants dans le monde, qui ont faim, qui n’ont pas droit à l’éducation, des enfants qui sont victimes de violences, et également des foyers touchés par la précarité… Et pourtant, l’enfant mineur a des droits, et est une personne à part entière, à qui l’on doit protection et respect. Du résultat à la réalité, le chemin reste encore long, mais en matière de santé comme en scolarisation, des progrès importants ont été réalisés pour les filles, pensent les enfants suite à leurs recherches. Et pour rendre hommage à ces victimes de la guerre, une minute de silence a été consacré par chaque école. "Moi, je retiens surtout que tous les enfants n’ont pas les mêmes droits et que c’est dommage" conclut le petit Théo.


Rechercher sur ce site :
{Site officiel de la ville de Saint-André (Ile de la Réunion)} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional