Site officiel de la ville de Saint-André (Ile de la Réunion)     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Education > Accueil et activité

Article

Visite au jardin des 1001 saveurs

Du nouveau à la Rivière du Mât les bas, le couple Annie et Aniel Martin ont ouvert un jardin depuis maintenant 4 mois. Les ACM de l’Etang ont profité de cette visite guidée pour découvrir des fruits et arbustes lontan, dans la matinée du vendredi 25 juillet.

Ils étaient une trentaine de marmailles venus partager les connaissances de ce couple sur les différents variétés du jardin. Pour nous guider sur les 4 hectares de terrain, deux groupes étaient souhaitables, une moitié avec Annie et l’autre avec Aniel, commence alors la visite. A l’entrée, on pouvait découvrir un cactus qui donne la pitaya, un fruit exotique reconnaissable par sa couleur vive et également appelé « fruit du dragon ». Plus loin des plantes médicinales tels que l’anis vert reconnu pour ses vertus antispasmodiques et aussi le romarin pour la grippe. Dans l’allée suivante se mêlaient les odeurs des épices tels que le combava, le kaloupillé et les feuilles de quatres épices. A côté les différents racines, comme le conflore, le manioc et la patate douce. Dans le champ de banane on pouvait voir plusieurs sortes de bananier (légumes, dessert et aussi fleurs). Arrivée devant un fruit très rare, Aniel s’adresse au groupe « Qui peut me dire le nom de ce fruit », « c’est un vavangue crie un jeune homme » surpris, il félicite le gamin en précisant « c’est bien petit et c’est également appelé tamarin des Indes, continuons la visite ». A la hauteur des plants de vanille, ce passionné nous raconte l’histoire de la vanille « c ’est un long cheminement, d’abord il y a la plantation qui dure 2 à 3ans, puis la floraison et il faut attendre septembre à décembre pour la fécondation, enfin vient la récolte et le séchage, pour cette production, l’amour et la patience sont les mots clés. A l’abri du soleil, on pouvait aussi voir des fleurs tropicales, exotiques et alpine. La visite se termine par un arbuste en boule appelé, plantes à papillon, "oh que c’est jolie, il y a même des chenilles", crient les enfants. Après une heure et demie de marche et de découverte, tout ce petit monde épuisé par la chaleur, se dirige vers la sortie. Texte publié par MAT


Rechercher sur ce site :
{Site officiel de la ville de Saint-André (Ile de la Réunion)} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional