Site officiel de la ville de Saint-André (Ile de la Réunion)     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Ma ville > Le Conseil municipal > Comptes-rendus des Conseils municipaux

Article

Saint-André Asphyxié Budgétairement par L’ancien Maire Eric Fruteau

Le budget primitif 2014 de la Ville de Saint-André a été voté mercredi 30 avril, lors de la séance du conseil municipal conduite par le maire Jean-Paul VIRAPOULLE. Un constat : une dégradation financière excessive du budget causée par une mauvaise gestion de l’ancienne équipe municipale.La nouvelle mandature, a pour responsabilité de redresser la barre.

Dans un contexte économique toujours marqué par la crise, la municipalité doit faire face à une dégradation du budget 2014 qui se chiffre à 90,11 millions d’euros dont 67,57 millions d’euros en fonctionnement et 22,53 en millions d’euros en investissement. Déjà entamé pour le premier semestre par l’ancienne municipalité, cette situation entraîne une asphyxie financière pour la commune et laisse peu de marge de manœuvre à la nouvelle équipe municipale. En effet, une consommation excessive de la masse salariale sur le 1 er trimestre de 11, 895 473 euros. (Signatures contrats anticipés, avantages diverses et partisanes) ont été constatés. Les charges du personnel sont passées de 37,2 millions en 2009 à 44 ,5 millions d’euros en 2014. Une augmentation de plus de 10 % est à noter à partir du 12 avril 2013 date de condamnation à la peine d’inéligibilité de l’ancien maire. Les charges du personnel pèsent sur 72 % du budget de fonctionnement soit 45,8 millions d’euros. Egalement à souligner la totalité des heures supplémentaires de l’année ont été consommées en totalité au premier semestre 2014 soit plus de 300 000 euros d’heures supplémentaires. Des engagements anormalement élevés sur les charges à caractère général sur le 1er trimestre : 3 285 913 euros ont été relevés. Sans oublier, les attributions des subventions aux associations contestables et en trop forte croissance : 3 250 000 euros.

Poursuivre ses engagements

Malgré les contraintes budgétaires et la baisse des dotations de l’Etat (1 millions d’euros) qui entament ses capacités d’investissements la municipalité souhaite maintenir le cap. Elle tient à inscrire dès 2014 ses engagements sans augmenter le taux des impôts locaux. La mairie sociale, sera livrée dès décembre 2014 dans l’ancienne poste qui se situe dans la rue de la gare. Un groupement local d’employeurs (GLE) sera créé et réunira les bailleurs sociaux, le CCAS, le Conseil Général et aura en charge de gérer les contrats aidés pour la municipalité afin de faire des économies de gestion. Des études seront lancées pour la potabilisation de l’eau et pour la construction du Port en eaux profondes. A signaler que des travaux d’équipement pour un nouveau forage à Bras des Chevrettes débuteront cette année. Les repas de la cantine scolaire seront améliorés. Afin d’atteindre ses objectifs la municipalité compte réduire les charges à caractère général (hors dépenses du personnel) essentiellement les dépenses relatives à la communication et dédiées aux manifestations. Concernant la réforme des rythmes scolaires, le conseil municipal a adopté une délibération afin de ne pas l’appliquer pour la rentrée prochaine sur le territoire.


Rechercher sur ce site :
{Site officiel de la ville de Saint-André (Ile de la Réunion)} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional