Site officiel de la ville de Saint-André (Ile de la Réunion)     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et Tourisme > Grands Evénements > Dipavali > DIPAVALI 2017

Article

Pandit Shubendra Rao et Saskia Rao de Hass en concert à Saint-André

Cette 28e édition du Dipavali met la musique à l’honneur. C’est au gymnase Michel Debré, vendredi 27 octobre dès 19h, que le public a pu vivre intensément le thème « De la lumière en musique » avec des artistes de renommée internationale : Pandit Shubhendra et Saskia Rao de Hass disciples de Ravi Shankar et de Hari Prasad Chaurasia accompagnés de leur fils Ishaan au piano et d’Aditia Kalyanpur, l’un des plus prometteurs joueur de tabla de l’Inde, disciple de Ustad Allah Rakha et de Ustad Zakir Hussein. Plus de 300 personnes ont partagé en communion avec les musiciens un voyage en Inde à travers la musique qui laisse une grande place à l’imaginaire.

Le lieu est original pour un tel concert, mais l’acoustique est bonne, l’atmosphère est réelle et l’ambiance feutrée. Viviane Ben-Hamida, élue déléguée à la culture accueille sur scène le public, les remerciant de leur présence et souligne le caractère exceptionnelle de la venue de ces piliers de la musique indienne dans le cadre du Dipavali. Sur scène, Pandit Shubhendra, Saskia Rao de Hass et Aditia Kalyanpur, s’installent avec leur instruments. Le public est curieux, attentif et patient. A coté de la scène, au piano le jeune Ishaan Rao réalise une belle introduction à ce spectacle unique dans l’île. L’ouverture est surprenante, agréable, talentueuse. Puis c’est au tour Pandit Shubhendra au sitar et Saskia Rao de Hass au violoncelle indien de nous conduire à la découverte de raga karnatique et d’obédience hindoustanie. On se laisse bercer, entraîner par de telles sonorités lancinantes et envoutantes. Le duo est fusionnel, touchant, bouleversant, captivant… Les spectateurs sont sensibles à la dextérité des artistes, à leur talent, à la symbiose de leur esprit, de leur musique. Ensuite c’est au tour d’Aditia Kalyanpur, l’un des plus prometteurs joueur de tabla de l’Inde, de se mêler au concert. Le tabla est un instrument très apprécié ici dans notre île et le public l’a démontré. Par l’intensité de ses sonorités, le concert devient plus rythmé, plus intense et l’émotion du public est à son paroxysme lors d’un des solos d’Aditia Kalyanpur. Le concert s’achève sur un quatuor mariant les sonorités de tous les instruments. Ces quatre artistes ont autant fait vibrer leur instruments que le coeur du public. Le talent incommensurable de ses artistes a entraîné les amoureux de l’Inde dans une atmosphère féérique, envoutante grâce à de la musique classique indienne.

La musique classique indienne est une gymnastique entre le corps et l’esprit , qui se transmet de père en fils, et qui part d’un thème, d’une émotion pour laisser place à l’improvisation et qui monte crescendo. C’est que s’est passé en cette belle soirée du Dipavali 2017.


Rechercher sur ce site :
{Site officiel de la ville de Saint-André (Ile de la Réunion)} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional