Site officiel de la ville de Saint-André (Ile de la Réunion)     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et Tourisme > Grands Evénements > Dipavali > DIPAVALI 2017

Article

Le grand défilé du Dipavali

Plus de 30 000 personnes étaient réunies samedi 28 octobre pour le 28 ème défilé du Dipavali dans les rues du centre-ville pour admirer les 6 chars, les 1 500 danseurs, tambouriers, artistes venus de l’Inde et des 4 coins de la Réunion pour donner vie à cette belle fête. Le Dipavali est une des plus grandes fêtes de La Réunion et son défilé est un rendez-vous connu et reconnu vu le nombre de touristes et de Réunionnais présents à l’événement.

Depuis déjà quelques semaines, les citoyens de la ville vibrent aux préparatifs de la manifestation. Samedi, tout s’arrête, les routes sont fermées et la population est présente pour admirer le travail d’une année. Les associations sont au rendez-vous, filles et garçons ont revêtus leurs plus beaux habits de couleur pour illuminer cette belle fête. 18h, les 3 coups de canon sont tirés, la cérémonie commence par la remise des colliers de fleurs aux officiels, puis place au défilé qui s’étire du stade Baby Larivière jusqu’au stade Sarda Garriga. Les 2 heures de déambulation dans les rues du centre-ville, ont ravit petits et grands spectateurs, les flashs crépitent, les yeux s’écarquillent, les applaudissements résonnent dans la ville. C’est grandiose. Les 6 chars portant les divinités, fabriqués dans le plus grand secret depuis 2 mois par des artistes indiens étaient très attendus. Tractés par des Toyota Hillux et des Ford Ranger partenaires de la manifestation, les chars de 2 tonnes chacun ont pris vie grâce à la décoration et la participation des associations. La nuit tombe, les tambouriers donnent le rythme. les jongleurs de feu apportent la lumière par leurs flammes. La troupe KHAN composée de jongleurs, de danseurs et de musiciens contribue au prestige de cette déambulation. Tout au long des rues, le public s’est positionné pour ne rien rater. Cette année, des pétales de fleurs jaunes et orange ont été disposées devant la tribune officielle et devant le portique, même le basalte de la route s’orne de couleurs pour le Dipavali. Il faut dire que le jaune et le orange resplendit dans la ville autant quand on lève les yeux vers le portique, que dans les jardins de la ville grâce aux « marliépou ». Il faut aussi saluer le travail exceptionnel effectué par les associations de la ville et d’ailleurs qui ont brillé par la qualité de leurs chorégraphies. L’arrivée du dernier char est un moment d’émotion. C’est l’association de la chapelle du front de mer qui l’a fabriqué et qui le tire. Son président vient saluer Jean-Paul Virapoullé, depuis que le Dipavali existe, il y participe avec fierté et plaisir. Le défilé se termine par les chevaux de l’Amicale des cavaliers de l’Est qui ont eux aussi fait forte impression. Tout le monde se retrouve devant le stade Sarda Garriga. Il y règne une ambiance particulière, les saris colorés, les lumières des stands environnants, les sons des tambours ici et là, donnent la sensation d’être en Inde, public et défilants se côtoient, partagent leurs sensation mais attention, la fête n’est pas terminée, place maintenant au grand spectacle.


Rechercher sur ce site :
{Site officiel de la ville de Saint-André (Ile de la Réunion)} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional