retrecir le texte agrandir le texte
imprimer cet article Imprimer | envoyer à un ami Envoyer à un ami | flux rss | Partager
Une cuisine centrale aux normes pour des repas gouteux et de qualité à Saint-André

Avec 9 000 repas préparés en liaison chaude chaque jour, la cuisine centrale de la ville de Saint-André relève chaque jour un défi celui de la qualité et du goût. Elle est la deuxième de France à réaliser un aussi grand nombre de repas chauds dans des conditions de haute qualité. La réglementation change régulièrement, et les normes se veulent plus drastiques, ainsi en 2017, la municipalité de Saint-André a investi plus de 900 000 euros pour des travaux d’aménagement et l’achat de nouveaux équipements pour la cuisine centrale et ses satellites ( cantines dans les écoles).

Avec 1 374 500 repas produits chaque année, on constate que la restauration scolaire est importante dans la politique de développement humain. Jean-Paul Virapoullé, maire de Saint-André en visite dans une cantine de la ville le rappèlle : « Ce n’est pas qu’un déjeuner, avec ce repas, c’est une initiation aux différentes saveurs qui est proposée aux élèves des écoles de la ville, c’est aussi un moment de partage avec les autres, l’apprentissage de l’équilibre alimentaire, d’un savoir vivre ensemble, et aussi être sensibilisé à la lutte contre le gaspillage. Anne-Raïna, Arnassalom, responsable de la restauration scolaire nous détaille lors de cette visite les investissements réalisés : « ce qui est crucial pour assurer la qualité des repas c’est la chaîne du chaud, le maintien de température depuis la fabrication des repas qui débute à 4 heures du matin jusqu’au service dans les cantines à 11h30. Afin de maintenir la température à 63 degrés tout au long du processus, des fours de cuisson, des meubles de maintien en température, des conteneurs isothermes ont été achetés. Ajouté à cela, 6 nouveaux camions sont venus compléter le dispositif pour un transport des plats cuisinés en respectant la sécurité alimentaire. » A la Réunion et aussi à Saint-André, il existe plusieurs régimes alimentaires alors chaque jour, un menu végétalien est proposé à tous les élèves de la ville en plus du menu du jour. Concernant le menu pas de hasard mais un vrai travail avec le nutritionniste Fridor FUNTEU pour l’assurance d’un équilibre alimentaire respecté en collaboration avec les services de la restauration scolaire et les parents. La restauration scolaire représente plus de 2 millions d’achat annuel pour la mairie de Saint-André. Ce budget est en baisse de 400 000 mille euros par rapport à l’année précédente. Néanmoins, la recherche de qualité s’est accentuée et s’est révélée fructueuse grâce à de meilleurs fournisseurs et des choix d’aliments différents. Un repas revient à 5 euros à la mairie chaque jour par enfant. La cantine n’est pas gratuite, les parents payent une participation variant d’1,75 à 10 euros par mois, barème selon le quotient familial de chacun.

En 2018, une action de sensibilisation sur l’équilibre alimentaire sera menée par la ville avec les enfants en collaboration avec les parents.

crédits | mentions légales | contact | plan du site | accessibilité