retrecir le texte agrandir le texte
imprimer cet article Imprimer | envoyer à un ami Envoyer à un ami | flux rss | Partager
Le collège Cambuston fête ses 40 ans

Il ne devait être que provisoire et aujourd’hui pourtant il célèbre ses 40 ans. Le collège de Cambuston a changé le visage du quartier et la vie de ses habitants. En ce vendredi 5 mai 2017, l’équipe enseignante et les élèves ont convié de nombreuses personnalités à faire la fête avec eux. Les portes de l’établissement étaient ouvertes aux anciens élèves, aux parents, aux élus et aux invités. Edition spéciale du journal du collège, exposition retraçant l’histoire de l’établissement, différents stands d’animation voilà quelques éléments du programme de cette belle journée de détente et de festivités. Quel plaisir pour Jean-Paul Virapoullé Maire de Saint-André de 1972 à 2008 et de 2014 à aujourd’hui qui a lancé la construction du collège de Cambuston de pouvoir se balader au coeur de ce collège jardin et de constater la solidité et la durabilité de l’édifice.

Une construction originale Jean-Paul Virapoullé nous raconte l’histoire de la construction de l’établissement : « Je reçois un coup de téléphone du Vice-Recteur de l’époque en 1976 parce qu’il n’y avait pas de Rectorat à la Réunion, il n’y avait qu’un vice-recteur, il me dit Monsieur Le Maire pour réaliser la rentrée de septembre de l’année prochaine il faudrait en urgence un collège provisoire à Cambuston parce que nous sommes en sureffectif. Le collège de Mille Roches compte 1 200 à 1 300 élèves et le collège Joseph BEDIER est saturé. Selon lui, c’est un sureffectif provisoire et c’est pour cela que nous optons pour un collège de transition. Je lui donne mon accord de principe. Avant, c’était l’Etat qui construisait les collèges et pas le Conseil Général, je prends donc mon téléphone j’appelle l’architecte départemental Pierre ABADIE, je lui demande est-ce que tu peux faire démarrer la construction d’ un collège d’ici trois mois. Il me répond que si vous avez un terrain on peut le faire. Je n’ai pas de foncier disponible pour ce projet mais j’ai la ferme intention d’en trouver. Je prends ainsi contact avec Armand BARAU qui à l’époque était conseiller municipal de la ville pour lui demander s’il accepterait de nous vendre un terrain de 2 hectares et demi pour y construire un collège. Armand BARAU a toujours eu à coeur d’aider Saint-André, a accepté ma proposition et la transaction a été rapide. J’ai appelé Pierre ABADIE et la rentrée suivante, en septembre 1976, le collège était ouvert. La construction fut rapide car il n’y avait pas les contraintes administratives actuelles. L’originalité du projet réside aussi dans le choix d’éléments préfabriqués, la structure bois et la couverture tôle pour réaliser les bâtiments. De plus, l’avantage du terrain d’Armand BARAU était sa topographie : un terrain plat qui n’a nécessité aucun terrassement que l’arrachage des cannes présentes sur le terrain. Le collège provisoire de Cambuston pour 350 élèves est devenu un collège qui accueille 600 élèves aujourd’hui."

crédits | mentions légales | contact | plan du site | accessibilité