agrandir le texte retrecir le texte

La lutte contre l’insalubrité s’intensifie

Des rondes sont organisées conjointement par des agents de la Police nationale, de la Police municipale de Saint-André, des Services municipaux (DSU), des bailleurs sociaux et de la Cirest dans les quartiers de Saint-André. Après les abords de la cité Victoria le mois dernier, au tour du secteur de la Cressonnière de faire l’objet de ces « descentes » qui visent à « lutter contre l’insalubrité » tout au long du mois d’Août. L’enlèvement des dépôts d’ordure sauvages et des véhicules hors d’usage (VHU) abandonnés ou en stationnement anarchique, intervient suite aux repérages in situ et aux signalements donnés par les habitants venus spontanément à la rencontre de cette « patrouille ».

Henry Paul Willy, chef de projet de la Cressonnière précise : « Inscrite dans le cadre de la gestion urbaine de proximité, cette action consiste à mobiliser l’ensemble des acteurs agissant sur le quartier, dans le but de dresser un diagnostic en vue d’améliorer le cadre de vie des habitants, que ce soit en matière d’environnement ou de sécurité ». Le Chef de la sécurité du quotidien au niveau de la Police nationale à Saint-André, Jean-Michel Doxiville informe que les VHU dégradés abandonnés ou les véhicules en stationnement depuis plus de 8 jours au même endroit, font l’objet d’une verbalisation et seront mis en fourrière. Leurs titulaires s’exposent à des peines de contravention. Cette mobilisation va être renouvelée dans tous les quartiers de la ville.

L’enclenchement de cette phase de diagnostic, de traitement et de répression a été précédé d’actions de sensibilisation, à l’image de la journée de ramassage de déchets réalisée par les jeunes du quartier participant à l’Opération Ville Vie Vacances (OVVV) organisée par l’association Espoir Cressonnière. Comme l’a rappelé David Ramassamy, adulte-relais du quartier : "Le respect de la salubrité publique, c’est l’affaire de tous".