retrecir le texte agrandir le texte
imprimer cet article Imprimer | envoyer à un ami Envoyer à un ami | flux rss | Partager
Budget primitif 2016 : des dépenses maitrisées pour la ville

Lundi 22 février le conseil municipal s’est réuni pour voter le budget primitif 2016 avec une baisse sans précédent des dotations versées par l’Etat et l’incertitude concernant la réforme de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF).

Malgré la faible évolution des recettes, le budget primitif 2016 affiche la volonté municipale de favoriser la modernisation et le développement de la ville en reconduisant le haut niveau d’investissement réalisée en 2015. Concernant le budget principal de fonctionnement pour l’année 2016 il s’élève au total à 72.186 millions. On note ainsi une diminution des dépenses réelles de 2,5 % qui traduit la politique de rigueur mise en place par l’équipe municipale avec une baisse pour : les charges à caractères générale (-6,5%), les dépenses de personnel (-0,6%) et la réduction de (28,4%) des frais financiers. Les dépenses de personnel ont été maitrisées sans licenciement à 46 349 millions. En 2016 la ville devrait enregistrer une nouvelle baisse de 1 million. Soit une baisse de 8% par rapport à la dotation. « Nous négocions un plan de retraite progressif pour les personnes âgées malades qui est en cours d’élaboration avec la Caisse de Sécurité Sociale. Notre objectif est de rationaliser l ‘effectif pour augmenter le pouvoir d’achat des petits salaires » se félicite Jean-Paul VIRAPOULLE. Pour le bien être de tous, la ville va investir dans une unité de potabilisation. En attendant les écoles seront alimentées en eau de forage pour les bas de la ville. Pour celles des hauts comme Dioré elles seront équipées de filtres à la rentrée d’août. Conformément aux engagements pris lors du débat d’orientations budgétaires, la ville de Saint-André n’augmentera pas les taux des impôts locaux pour l’année 2016, en dépit de la forte diminution des dotations de l’Etat subie par la commune.

Les taux appliqués en 2015 seront donc reconduits en 2016, à savoir :

- Taxe d’habitation : 26,70 %

- Taxe foncière sur les propriétés bâties : 26,54%

- Taxe foncière sur les propriétés non bâties : 23,47%

Plus d’investissement en 2016

Les dépenses d’équipement brut (études, acquisitions et travaux) atteignent 17,7 millions d’euros contre 14, 5 millions en 2015 (+22%). Dans le domaine économique, des études et travaux sont prévus au Colosse 700 000 euros)(bassin de baignade , aire de jeux) ainsi que pour le pôle industriel et énergétique de Bois Rouge (200 000 euros). Pour les écoles Saint-André, doit investir dans diverses réhabilitations : à l’école de la Cressonnière (1 685 000 euros), à Raymond Allard (630 000 euros) et dans d’autres écoles grâce au plan de relance régional (870 000 euros). La cuisine centrale va également être mise aux normes (400 000 euros). Sur le plan sportif une piste de bicross va être créée (150 000 €) deux réhabilitations sont prévues : le stade foot de la Cressonnière (220 000 €) et le gymnase Mille Roches (410 000 €). sont prévues : le stade foot de la Cressonnière (220 000 €) et le gymnase Mille Roches (410 000 €).

crédits | mentions légales | contact | plan du site | accessibilité